… non seulement par son caractère moyenâgeux mais aussi par ses alentours qui accentuent le pittoresque et l’harmonie de ses lignes architecturales. Située sur une hauteur, l’ancien siège de la seigneurie de la Tour est un important ensemble fortifié en grès, briques et pierre bleue.
La tour ronde, l’entrée principale ainsi que les tours carrées s’élevant aux quatre coins du jardin, entouré de murs, sont percées de nombreuses meurtrières.

Un chêne séculaire, assurément millénaire, dresse toujours sa puissante ramure, près de la vieille chapelle, à  droite de l’entrée du rustique castel. Le tronc est complètement creux et les anciens racontent que les justiciers des seigneurs y pendaient les brigands et les traites. On l’appelle l’arbre de justice. Cette demeure actuellement à usage exclusif de fermage, semble malgré l’usure du temps; les effets désastreux des guerres, défier les siècles et conserve intact son caractère conçu dans le style volontiers capricieux de la Renaissance Mosane.

Situation

Arrivé au sommet du chemin qui relie Marche-les-Dames à  Wartet, le passant peut admirer un beau panorama. A l’extrémité gauche, il aperçoit le village de Saint-Mort, à  l’extrémité droite, il observe le donjon de la citadelle de Namur. Celui-ci s’élève dans le lointain, au dessus des bois de Marche-les-Dames. Il devine facilement le tracé des vallées de la Meuse et du Samson.

A quelques pas de ce point de vue, une vieille ferme se blottit à  la pointe sud du village de Wartet, hameau de Marche-les-Dames. Elle est appelée plus communément par les habitants de l’endroit ‘li cins d’au chestia’ (la ferme du château).