Une cinquantaine de participants de notre région avait quitté Pontailler avec le Président A. Garreau. Tous ces voyageurs ont retrouvé une amitié sans faille dans les familles belges et malgré la démission du Président du Comité belge, M J.Ceressiaux, la communauté française a retrouvé une équipe dynamique avec de nombreux jeunes ménages entrés dans le groupe des anciens pour continuer les rapports et tenir le pacte signé entre les deux villes il y a maintenant 14 ans. Lors de la réception à la salle « la Bourguignonne », M J.Ceressiaux présentait son successeur Michel Péharpré. Devant la prestation remarquable des majorettes Perce-Neige, l’assistance partagea un vin d’honneur dans une ambiance totalement fraternelle et décontractée. On y remarquait notamment M. Massart, Sénateur Honoraire du Comité de Jumelage de Beez (avec Bèze), Mme Goffin, M. Borsu, Président de la RE Football de Wartet et le colonel Gosse.

Après ce premier contact, les deux communautés se séparaient pour le dîner dans les familles. Le lendemain, dimanche, les Pontilaciens étaient conviés à la messe célébrée par l’Abbé JC Nicolas, curé de Wartet en l’église ND du Vivier . Après l’office, M A.Garreau déposait une gerbe de fleurs au monument des deux guerres, en présence du Major Déom, Chef de Corps au Commando de Marche-les-Dames.

Après le repas pris dans les familles, Belges et Français se retrouvaient à  16h au dessus de la citadelle de Namur pour une visite des souterrains, qui s’étendent sur plusieurs kilomètres, de cet ouvrage fortifié du temps de Vauban. En 1939, ces souterrains servirent d’abri à la population et à  l’armée où des bureaux et des chambres avaient été installés.

Pour la dernière soirée, le repas en commun fut servi à  la salle « la Bourguignonne » avec quelques 120 participants. Au cours de la soirée dansante qui suivit, les majorettes de Pontailler, baptisées « les dragueuses », déchainèrent un tonnerre d’applaudissements tandis qu’une « surprise » chuchotée de bouche à oreille depuis le début de la soirée se confirmait avec la présentation de Super Dupont, pastiche de l’émission « champs Elysées » de Michel Drucker. Cette imitation, reprise à  merveille par le Comité de jumelage belge entraîna 4 rappels successifs. Bravo la Belgique !!

Le lundi 4 juillet fut présenté le traditionnel film enregistré à  Pontailler en juillet 82 et l’après-midi, le gros du contingent pontillacien reprenait à  regret la route de la Bourgogne.

Tags

Comments are closed