Comme chaque fois pour la venue de la communauté belge sur les bords de Saône, Pontailler était pavoisé aux couleurs franco-belges pour recevoir ses amis de Marche-les-Dames. Après les manifestations de retrouvailles, les Trompettes dijonnaises, précédées par les personnalités du jumelage, se rendirent à l’Hôtel de ville. Là, en l’absence de Monsieur COUTURIER, Maire de Pontailler, c’est Monsieur PITEY, 2ème adjoint, qui représentait la municipalité, entouré de Monsieur GARREAU, Président du Comité de jumelage, Monsieur CORNOT, Vice-Président, Madame POTTIER, Secrétaire, Madame GOURMET, Trésorière, Monsieur J. BLANCHARD, Monsieur GOURMET, Président du Syndicat d’initiative. La délégation belge était notamment composée de Monsieur CERESSIAUX, Président, Mesdames et Messieurs GILLES, RENGLET, PEHARPRE, DUSSART, LEFEVRE, ALEXANDRE, GOFFIN, GILLARD, DUMONT, accompagnés de Monsieur LALOUX, Echevin du tourisme et de la culture de la Ville de Namur. Après les échanges de cadeaux, Monsieur A.GARREAU remit au jeune Baudouin SOHIER une coupe pour récompenser les quatre jeunes belges qui étaient venus à bicyclette de Marche-les-Dame, soit 520 KM, un bel exploit !!

Les 150 personnes présentes sur la pelouse du parc purent assister à un concert qui fut suivi d’un apéritif. La journée du samedi se termina dans les familles.

Dimanche 4 juillet, après l’office religieux célébré par le Père Chalmandrier en l’église St Maurice, Monsieur CERESSIAUX déposait une gerbe au pied du monument aux morts. Après les repas pris dans les familles, c’est sous un soleil exceptionnel que français et belges se retrouvaient au stade du Pâquier pour le déroulement des jeux. Le public assista nombreux à des démonstrations de dressage de chiens présentées par le Club dijonnais de chiens de défense et de la police. C’est ensuite un belge, René TARGEZ, qui gagna le jeu du ballon lancé sur un plateau en bascule chez les adultes et au même jeu pour les enfants, ce fut le jeune Stéphane LEGRAND qui se classait premier devant David VIGNERON et Laurent RIGER. Chez les dames, Madame Annie LEFEVRE se classait la première. Mais le spectacle fut en partie assuré par les nouvelles majorettes de Pontailler sur saône : les dragueuses. Une vingtaine de Pontillaciens, habillés de petites jupettes bleues, de maillots blancs et d’un chapeau de majorette entouré de rubans roses, lesquels dans un ordre impeccable avec la baguette, dirigés par leur capitaine en maillot jaune et jupette noire, firent l’admiration de la foule.

En soirée, pour terminer ces festivités 82, un repas réunissait quelque 200 couverts sous les toiles, en bord de Saône. C’est à regret que nos amis belges reprirent la route, donnant rendez-vous à la communauté française le 1er week-end de juillet 83 sur les bords de la Meuse.

 

0 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous reading
Jumelage 1984 (F)
Next reading
Jumelage 1981 (B)