10 ans déjà

Pour beaucoup, c’était hier mais pourtant, au cours des dix dernières années, beaucoup d’évènements se sont produits entre les deux communautés : dès évènements heureux, des évènements familiaux, mais aussi le souvenir de ceux qui ne sont plus et qui ont participé aux premiers moments de ce jumelage.

Forte de 100 personnes, la délégation française n’avait pu, cette fois, emporter le soleil dans ses bagages. Néanmoins, il était dans les coeurs lorsqu’elle arriva, vers 16 heures, au terrain des commandos à Wartet où se déroulaient les jeux.

En soirée, les deux communautés se retrouvaient à  la salle ‘ la Bourguignonne’ pour un repas de 250 couverts suivi des films des cérémonies des jumelages en 1969 et 1978. La bière coulait à flots, l’ambiance allait bon train. Le clou de cette soirée reste sans conteste la chanson ayant obtenu le Grand prix de l’eurovision, chanté par un groupe de Marche-les-Dames, avec les paroles de Madame Ginette PEHARPRE, mais aussi avec la voix exceptionnelle de Monsieur Robert GILLES, avec accompagnement à la guitare. Cette soirée à ‘ la Bourguignonne ‘ se terminait par la remise de cadeaux entre les deux communautés mais aussi entre les officiels : Monsieur LALOUX, Echevin de Namur, conférait le titre de Citoyen Honoris Causa à Messieurs R.COUTURIER, Maire de Pontailler et A. GARREAU, Président du Comité de jumelage, en même temps qu’il leur remettait une clé des portes de Namur.

Au cours de cette journée du samedi, les organisateurs des jeux du 10ème anniversaire avaient nommé une reine, Madame G. PEHARPRE, dans la communauté belge et un roi, Monsieur G. PERRIOLAT, dans la communauté française.

Après la messe célébrée en l’Eglise Notre Dame du Vivier, les Français et les Belges se retrouvaient au pied du monument du rocher érigé en souvenir du Roi Albert. Après le dépôt de gerbe et la signature du livre d’or, la délégation pontilacienne était reçue au Château d’Arenberg. Après le discours d’accueil du Major MALHERBE, Chef de corps du Centre des Commandos, Monsieur J. CERESSIAUX retraçait avec émotion les 10 dernières années de jumelage. Echange de cadeaux et vin d’honneur et concert dans la grande salle du Château clôturaient avec majesté la manifestation. Parmi les personnalités présentes, on remarquait du côté belge : Monsieur JL. CLOSE, Conseiller provincial et Echevin de Namur, Monsieur F. LALOUX, Echevin de la Culture et du tourisme, Monsieur F. MASSART, Conseiller provincial et Sénateur honoraire, Monsieur LEYMARIE, Consul de France à Namur, Monsieur EERDEKENS, Bourgmestre d’Andenne, Monsieur MARTIN, Chef du personnel de la Ville d’Andenne, M.le commissaire de Police Dumont ; M. Dumont, gardien du Rocher Royal ; M. l’Adjudent Chef Barbier commandant de la Brigade de gendarmerie de Namur ; M. Leloup, représentant le bureau Provincial des Vétérans du Roi Albert Ier ; M. Thirion, Président des VRA de St Gervais ; M. Renard, Président des VRA de Marche-les-Dames ; MM. Ceressiaux, Bonnet, Sohier etc¦ Du côté français, autour de M. Robert Couturier étaient présents MM.A.Garreau, M. Cornot, Vice président du Comité ; M. Gourmet, Président du Syndicat d’Initiatives, etc

L’après-midi fut réservée au traditionnel match de football réservé au plus de 35 ans et le soir, à partir de 21 heures, se déroula la grande nuit du jumelage.

Mais trois jours, cela passe bien vite et après une montée téléphérique à la Citadelle de Namur avec visite du musée, il fut bientôt temps de faire ses adieux.

Chanson des 10 ans.

Marche-les-Dames, Pontailler

Voilà  10 ans, se sont rencontrés

Ils ne se quitteront plus

Car au long, de toute ces années

Les liens de l’amitié partout se sont forgés.

Alléuia, quelle joie

Alléluia, dix ans déjà

Alléluia, comme chaque fois, fois

Quel plaisir de se revoir, alléluia

Alléluia, pour demain

Alléluia, la main dans la main

Les Franscillons et les Wallons

C’est comme un beau bouquet de chansons

Qui parfume de joie et chante à l’unisson à alléluia.

Alléluia, reste encore

Alléluia, l’amitié d’abord

Alléluia, quand tu reviendras, toi

Moi, je serai toujours là , alléluia.

Alléluia, Bourguignon

Alléluia, par cette chanson

Alléluia, ne m’oublie pas, toi

Quand tu rentreras là-bas, alléluia.

Alléluia, souris-moi

Alléluia, et chante avec moi

Alléluia, et chante avec moi, toi

Chanter, c’est prier deux fois, alléluia

Alléluia, et chante avec moi, toi

Chanter, c’est prier deux fois, alléluia

0 commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous reading
Jumelage 1980 (F)
Next reading
Jumelage 1977 (B)